Idées et exemples de punition BDSM à pratiquer avec une soumise ou un soumis

Si vous avez un partenaire pour pratiquer le BDSM, en tant que dominant vous serez forcément amené à le punir. Mais que faire si vous êtes en manque d’idées pour les punitions ? Rassurez-vous, je vais vous aider.

Pourquoi et quand avoir recours à la punition dans le BDSM ?

Dans le SM, la punition est un plaisir partagé entre le dominant et le soumis. Elle est donc toujours consentie et doit respecter les règles établies entre les 2 personnes. Le consentement est une base indiscutable.

En ce qui concerne la punition, elle peut être provoquée directement par le comportement ou une parole du soumis, si ce dernier a décidé de défier son maître, par exemple en soutenant son regard ou en lui répondant sans autorisation. Il s’agit d’une punition sanction, appelée éducative. Elle peut aussi intervenir dans le cadre d’un jeu de rôle. Il est alors question de punition plaisir.

À lire également : Quels sont les meilleurs sites de rencontre BDSM ?

Définir les limites des punitions

Comme je vous le disais, il est indispensable de fixer des limites, tant pour la personne soumise que pour le maître ou la maîtresse BDSM. Vous pouvez rédiger un contrat BDSM, pour y indiquer toutes les punitions que chacun consent et les limites à ne pas franchir. Par exemple, un dominateur peut ne pas vouloir infliger de douche dorée à son ou sa soumise.

Quoi qu’il en soit, en plus de respecter le contrat, la punition doit toujours être maîtrisée. La violence, à type de correction et de passage à tabac, n’a rien à voir avec le BDSM et n’a pas sa place. Elle ne doit pas être tolérée.

Que faire si le soumis refuse sa punition ?

Il se peut que la personne soumise refuse d’exécuter la punition. Même si vous êtes le dominant, il convient de comprendre l’origine de ce refus.

Si c’est la première fois que cette situation se présente, il se peut tout simplement que le soumis ne soit pas au meilleur de sa forme. Il est évident que vous n’allez punir une personne qui souffre de la grippe, tout comme vous ne mettrez pas à genoux un soumis qui s’est blessé justement à cette articulation.

Si le refus se répète, vous devez revoir votre contrat BDSM. Il se peut que le soumis n’avait pas conscience de ses limites au moment de la rédaction et qu’il ne puisse aller aussi loin que ce qu’il pensait. Il faudra alors faire un avenant au contrat. De votre côté, vous avez pu aller trop loin également. Je vous rappelle que la punition se doit d’être maîtrisée. Vous ne pouvez pas exercer votre rôle au-delà des limites imposées dans le contrat.

Évidemment, l’un et l’autre, vous êtes libre de rompre le contrat quand bon vous semble, si ce dernier n’est pas respecté ou si la relation BDSM ne vous convient pas. Quoi qu’il en soit, le dialogue est important, quel que soit le différent et le degré de pratique que vous avez. 

Exemple de punitions BDSM

Avant de vous donner des exemples, vous devez savoir que la punition est toujours sur un temps défini, fixé avant même qu’elle ne commence. Vous verrez parfois que la punition peut durer plusieurs jours. Je vais donc vous donner quelques pistes spécifiques aux hommes soumis, puis aux soumises. Ensuite, je vais évoquer les punitions communes aux deux sexes, pour les débutants et les experts.

Idées de punitions BDSM pour homme soumis

Punition homme soumis

Commençons par s’occuper des hommes soumis. Il s’agit de l’humilier ou de lui interdire certains actes. Voici quelques idées de punitions que vous pouvez appliquer avec un homme pour le soumettre :

  • L’absence d’éjaculation
  • L’interdiction de bander en portant une cage de chasteté
  • L’interdiction de se branler
  • La privation dе la pénétration
  • L’humiliation de l’homme soumis, en choisissant une position avilissante, en l’insultant ou en lui demandant de réaliser certains actes
  • Le griffer
  • Lui faire porter une tenue féminine

Idées de punitions BDSM pour femme soumise

punition soumise

En ce qui concerne les femmes, rien ne vous empêche de transformer certaines punitions que j’ai citées pour les hommes. Maintenant, vous pouvez aussi exercer votre domination sur une soumise de la manière suivante :

  • sortir dans une tenue imposée
  • ne pas porter de sous-vêtements ou les enlever discrètement dans un lieu public
  • porter des pinces au niveau des tétons ou de la vulve
  • attendre son maître, nue ou dans une position particulière
  • recevoir la fessée
  • faire des tâches ménagères en haut talon ou re-salir derrière elle
  • sortir avec son collier de soumise
  • la doigter en dehors de chez elle (dans la rue, au cinéma…)

À voir aussi : Comparatif des meilleurs sites pour rencontrer une femme soumise

Punitions BDSM pour débutant

Même si je vous ai listé des punitions plutôt spécifiques aux hommes ou aux femmes, vous pouvez aussi vous inspirer de punitions généralistes qui conviennent aux deux sexes. Si vous débuter le BDSM alors vous pouvez notamment envisager les actes suivants :  

  • aller au coin (vous pouvez aussi imposer de se mettre à genoux sur du riz)
  • écrire des lignes comme à l’école
  • ignorer le soumis pendant une journée
  • l’interdire de parler
  • le candaulisme (autrement dit voir son partenaire se faire baiser par un ou une autre, sans pouvoir intervenir)
  • recevoir la fessée
  • relire le contrat BDSM à voix haute
  • se prendre en photo avec un message humiliant inscrit sur son corps
  • aborder des inconnus dans la rue pour leur offrir un verre, sous le regard de son partenaire
  • réaliser ou recevoir un anulingus
  • être attaché avec des menottes ou des liens
  • avoir les yeux bandés
  • être fouetté ou cravaché
  • porter un plug anal
  • aller aux toilettes en présence de l’autre

Punitions BDSM hard pour les experts

punition SM

Il s’agit d’aller plus loin dans les punitions que j’ai évoquées dans les paragraphes précédents. Les actes d’humiliation seront donc plus poussés. La douleur physique ressentie dans les punitions sera également plus intense. Il est donc fort possible que vous ne les pratiquiez jamais. En tout cas, ne commencez pas les actes que je vais évoquer ici.

Gardez également en mémoire que la pratique du BDSM se fait par progression. Vous pouvez très bien vouloir tester un grade supérieur au moment où vous vous sentez prêt, pour finalement convenir de ne plus y revenir par la suite. Si vous deviez vivre une telle situation, surtout, il est essentiel de faire un debrief par la suite. Vous ne devez pas créer un malaise.

En attendant, voici quelques exemples de punitions pour les personnes expertes du BDSM :

  • être promené en laisse devant d’autres personnes
  • le ou la faire manger dans une gamelle et au sol
  • être offert comme objet sexuel par la personne dominante durant un gang bang
  • se faire cracher dessus
  • être attaché sur une croix de St André
  • être enfermé dans une cage
  • le shibari
  • le trampling (se faire piétiner)
  • subir un examen gynéco (pour les femmes) et fouille anale (pour les hommes)
  • être fouetté
  • la golden shower (autrement dit se faire uriner dessus)
  • le face sitting (vous vous asseyez sur le visage de votre partenaire)
  • aborder des inconnus dans la rue pour le branler, une fellation ou un acte sexuel (avec préservatif évidemment)
  • porter une tenue humiliante en public
  • faire des photos de ses parties intimes dans un lieu public
  • devoir pratiquer une gorge profonde
  • porter un bâillon
  • être cravaché ou fouetté sur les parties intimes

Pour mettre plus de piment dans votre pratique et utiliser des accessoires de qualité vous pouvez inviter votre soumis ou votre soumise dans un donjon BDSM. Pour savoir où en trouver près de chez vous, consultez la liste des locations de gite BDSM !

Laisser un commentaire

MaitresseKarine.com est un blog dédié à l'univers du BDSM et du fétichisme sur lequel nous sommes amenés à comparer des sites de rencontre. Nous choisissons ceux-ci en fonction de leur popularité, de leur apparence, de leur tarif… Certains de ces sites peuvent nous offrir une commission et cela peut influencer nos classements.